mezamashidokei

Exploration du quotidien minimaliste

30/08/2014

Pour Madame

Scroll down

Je suis une femme qui met les pieds sous la table.

Et parfois même, mon compagnon ne cuisine que pour moi. Étant hypersomniaque, je me couche tard, me lève très tard, complètement dans le coltard... en décalage avec lui qui vaque à ses petites affaires depuis déjà deux ou trois heures, et bien sûr ne m'a pas attendu pour combler sa faim.

Aujourd'hui était un jour comme ça, en décalage.

Du moins pour le déjeuner - en rouge et rose - que voici :
Salade verte sous une tomate et du chou rouge cru, parfumés de feuilles de céleri et de graines de tournesol. Gomasio, crème de riz, huile d'olive et Tamari pour l'assaisonnement. Accompagnés de riz Thaï sauté avec des lentilles, des languettes de courgettes et des échalotes; le tout dévoré avec une galette maison.

13/08/2014

Kokonotsu Icons

Scroll down

Voici six boutons utilisables sur un blog et à volonté téléchargeables gratuitement :

  • → en faisant un clic droit sur chaque image directement depuis ce billet,
  • → ou depuis {le répertoire}.

Prenez juste le temps de vous familiariser avec la Licence Art Libre sous laquelle le contenu de ce blog est diffusé en visitant la page "Faire connaissance" en haut à droite de l'accueil.

Elle participe de l'esprit qui m'anime dans ma démarche sur le web et dans ma vie professionnelle, sans renoncer pour autant à mes droits d'auteur. Elle est un outil de diffusion souple adaptée à la propagation multidirectionnelle sur la toile. Une invitation à l'exploration et aux liens.






09/08/2014

Ricotta Végétale Au Romarin & Sarriette Citronnée

Scroll down

Tout premier essai de ricotta végétale *réussi* /(=⌒x⌒=)\

La recette est bête comme une tablette. Tactile.

Ingrédients de base :

  • 1l de lait de soja
  • 1 bonne c-à-c de {Nigari}
  • 2 c-à-s d’huile d’olive
  • 1 c-à-s de jus de citron
  • 5 à 7 pincées de sel

Suggestion de parfum :

  • 1 petit bouquet de sarriette citronnée et de romarin
  • trois ou quatre demies tomates séchées
  • le tout finement haché
  • (pas de poivre, la sarriette est déjà légèrement pimentée)

filtre.jpgInutile de vous encombrer d'un thermomètre et d'une étamine, vos yeux et un filtre à café en plastique feront très bien l'affaire.

Diluez le nigari à part dans 2 c-à-s d'eau chaude. Mettez le lait dans une casserole sur le feu au maximum. Quand ça commence à bien mousser et menace de déborder, éteignez le feu, versez le nigari, les herbes et les tomates. Deux tours de cuillère en bois, couvrez et vaquez à vos occupations.

Quand un liquide clair commence à bien se distinguer du reste du lait qui a caillé - environ une heure après, mais le temps peut varier - munissez vous d'un filtre à café genre en plastique, donc. Le mien je m'en sers aussi pour rincer mes grains de {kéfir de fruits}. Puis versez le contenu de la casserole dedans et laissez égoutter.

Quand la partie épaisse s'est bien compactée, mettez-la dans un bol et mélangez-la délicatement avec le jus de citron et l'huile d'olive. Laissez encore refroidir jusqu'à température ambiante.

Votre ricotta est prête.

Le résultat est délicat, frais, léger, doux et fondant. On mange ce petit nuage au goûter, ou avec une salade croquante, ou roulée dans une galette de sarrazin, ou parsemée sur des pâtes de maïs, ou sur une galette de riz avec une lichette d'huile de colza et deux pincées de gomasio, ou à la petite cuillère...

En veillant à laisser bien s'égoutter le soja caillé, on obtient une consistance ferme, sans eau qui dégorge. Stockée dans un bocal en verre, cette ricotta - vegan et sans gluten - se conserve très bien une semaine au frigo.

Reste maintenant à explorer tous les aromates et les épices avec lesquels on peut la parfumer...

- page 1 de 24